Petasana

PetAsana

Basé sur une étude très scientifique de ma propre pratique de yoga ainsi que des témoignages de cinq précieuses prof de yoga qui ont bien voulu se prêter au jeu, voici le top 10 des postures PetAsana.

Que celui ou celles qui n’a jamais pété en yoga me lance la première pierre!

Bienvenue dans le palmarès des 10 postures les plus souvent embarassantes.

En 10è position : Le Guerrier 2 (Virabhadrasana 2)

Genou bien fléchi, peut-être tremblotant, le regard du guerrier vers l’avant et un niveau de concentration extrême et oups, un petit vent se fait entendre. On ne va pas en guerre en gardant un indésirable en nous, qu’à cela ne tienne!

En 9è position : Posture sur les épaules (Sarvangasana)

Parfaite pour délier les épaules, cette posture permet un bon travail d’abdominaux et… parfois une stimulation intestinale 😉

En 8è position : Posture accroupie (Malasana)

Qu’on se le dise, c’est la posture exacte que l’on prendrait si l’on avait à faire un numéro 2 sans toilette, perdue dans le bois. Il va donc de soi qu’elle laisse aller quelques flatulences!

En 7è position : Le pigeon couché (Kapotâsana)

Cette variation du pigeon ne laisse pas beaucoup de chances au système digestif de laisser échapper un petit pet discret (ou pas).

En 6è position : le corbeau (Bakasana)

Qu’est-ce que j’ai rushé à travailler mon corbeau. Des semaines et des semaines de pratique pour enfin y arriver et vlan! Un bon gros pet bien senti. Habituellement je pratique chez moi, mais évidemment, cette fois-là, j’étais dans une classe bondée 😉 Mais bon, ce n’est pas une vraie classe de yoga tant qu’il n’y a pas quelqu’un qui pète!

En 5è position : la charrue (Halasana)

Posture idéale pour l’ouverture du cœur, elle est bien reconnue pour favoriser les pets de… noune! Avoue que tu attendais une posture qui parlerait d’un autre style de pet? J’ai hésité un moment avant de l’écrire, puis je me suis rappelé ce que ma chère maman me disait : Là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir!

En 4è position : La chaise (Utkatasana)

On focus beaucoup sur l’effort des cuisses lors de cette posture, ainsi que des abdos, sans penser que oups, pendant que certains muscles se contractent, d’autres se relâchent…

En 3è position : Le cadavre (Savasana)

Détendez-vous de la tête aux pieds… posture par excellence de la relaxation, elle se pratique le corps détendu sans aucune contraction 😉 pour une relaxation TOTALE. Le parfait contexte pour s’échapper.

En 2è position : Le bébé heureux (Ananda Balasana)

Je ne sais pas pour toi, mais mes bébés m’ont fait le coup chacun au moins une fois du petit cadeau alors que je jouais avec eux pendant le changement de couches. Les genoux relevés vers le ventre, ça ne trompe pas! Alors, à toi, maman aimante qui me lit, je te dis donne toi ce droit à la revanche en pétant pendant la posture du bébé heureux!

En 1ère position : Le chien tête en bas (Adho Mukha Svanasana)

La palme d’or revient au chien tête en bas! Posture par excellence de la salutation au soleil, elle est pratiquée dans plusieurs styles de yoga, d’où son haut classement dans le palmarès. Les fesses fièrement levées vers le ciel ont l’angle parfait pour lâcher-prise entièrement 😉

Et toi, quelle est ta posture PetAsana? J’aimerais te lire et si tu hésites à partager ton expérience avec moi, rappelle toi que si tu ne vaux pas une risée, tu ne vaux pas grand-chose!

 

 

Maman de trois garçons, entrepreneure et fondatrice de Ma voix, ta voie, mon intention est d’aider les gens à ralentir pour s’accomplir. Je suis une grande rêveuse, une amoureuse du bien-être, des artisans québécois et du slowliving. Je crois que la vie passe trop vite pour se prendre au sérieux, c’est donc cet esprit que je souhaite transmettre via mes articles sur le blogue. www.taniaboucher.comTania Boucher

Maman de trois garçons, entrepreneure et fondatrice de Ma voix, ta voie, mon intention est d’aider les gens à ralentir pour s’accomplir. Je suis une grande rêveuse, une amoureuse du bien-être, des artisans québécois et du slowliving. Je crois que la vie passe trop vite pour se prendre au sérieux, c’est donc cet esprit que je souhaite transmettre via mes articles sur le blogue. www.taniaboucher.com